En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu DIM Astrea

DIM ASTREA, Agrosciences, Ecologie des Territoires, Alimentation

DIM ASTREA, Agrosciences, Ecologie des Territoires, Alimentation

Thèse de Carolina Mudan Marelli

DIM 2014

Carolina Mudan Marelli
© Researche Gara Carolina Mudan Marelli
La mesure de la biodiversité urbaine

Carolina Mudan Marelli

DIM 2014

Thèse soutenue le 8 Octobre 2018

La mesure de la biodiversité urbaine

Résumé

Est-il possible de produire une mesure de la biodiversité urbaine sans la quantifier ? A quoi ressemble une mesure qui n’est pas chiffrée ? Le projet de recherche réalisé vise à répondre à ces questions. Il porte notamment sur les processus de production d’une mesure pour évaluer les politiques de conservation de la biodiversité urbaine. Nous sommes partis du constat que questionner la mesure par ses modes de production, est une façon de questionner des processus de gouvernance des questions publics. Autrement dit, changer la façon de mesurer peut changer la façon de penser et agir sur un sujet politique comme la biodiversité urbaine.

Nous sommes partis de l’analyse qualitative du processus politique, et scientifique de création de la seule mesure officielle adoptée en 2010 à l’échelle internationale au sein de la Convention sur la Diversité Biologique, et appliquée à l’échelle francilienne (Parisienne ainsi que régionale), le City Biodiversity index (ou indice de Singapour), pour en démontrer les enjeux politiquement stratégiques. Ensuite, nous avons décidé d’explorer par des méthodes anthropologiques de terrain la possibilité de produire une mesure qualitative de la biodiversité urbaine, donc ayant des conditions préalables différentes de la quantification. Enfin, nous avons comparé les deux processus de production des mesures, celle officielle (CBI) et celle issue de l’enquête ethnographique au sein d’une association francilienne d’apiculture urbaine et de conservation de la biodiversité urbaine portant un discours fort, et des pratiques quotidienne à ce sujet. Le but a été celui de comprendre s’il y avait des dimensions, des nœuds, des thèmes centraux traversant cette union, au-delà des enjeux stratégiques des différents acteurs, et qui nécessitent d’être prises en considération dans la production d’une mesure de la biodiversité urbaine. Une approche comparatiste expérimentale des mesures apparemment « incomparables » a été donc mise en place. L’échelle d’interaction entre espèces vivantes, la place de l’Homme (de ces rôles et relations) dans cette interaction, ainsi que l’échelle spatiale à laquelle on regarde, on interroge et on comprend la biodiversité urbaine, ont émergées en tant que trois dimensions centrales de la notion, sur lesquelles des mesures complètement différentes ont pu s’étendre.

Publications

Urban Nature in the Digital Age From Collective Urban Gardens to Individual Micro-Landscapes - De Biase, Alessia; Marelli, Carolina Mudan, Zaza, Ornella - Built Environment, 2018