En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu DIM Astrea

DIM ASTREA, Agrosciences, Ecologie des Territoires, Alimentation

DIM ASTREA, Agrosciences, Ecologie des Territoires, Alimentation

Thèse de Miriam Gatti

DIM 2014

Miriam Gatti
© ResearchGate
Détoxication des mycotoxines et résistance à la fusariose des épis des céréales : de la céréale modèle Brachypodium distachyon au blé tendre

Miriam Gatti

DIM 2014

Thèse soutenue le 20 Décembre 2017

Détoxication des mycotoxines et résistance à la fusariose des épis des céréales : de la céréale modèle Brachypodium distachyon au blé tendre

Résumé

La fusariose de l'épi causée par des champignons du genre Fusarium est une maladie répandue du blé et d'autres cultures céréalières à petits grains. Le principal agent responsable de la fusariose, Fusarium graminearum, peut produire des mycotoxines appartenant principalement aux trichothécènes de type B, tels que le seoxynivalénol (DON), pouvant avoir des effets néfastes sur l'homme, les animaux et les plantes. Ils ont un effet physiopathologique sur les humains et les animaux lorsqu'ils consomment des semences contaminées. Le système de détoxification du DON pourrait améliorer la capacité de tolérer l'attaque fongique et également augmenter la résistance quantitative de l'hôte végétal contre l'agent pathogène, principalement par la conjugaison du DON dans le DON-3-O-glucose (D3G), une réaction catalysée par l'UDP-glucosyltransférases (UGTs). Ce projet, basé sur une approche de biologie translationnelle entre les espèces de céréales modèles Brachypodium distachyon et Triticum aestivum (blé tendre), contribue à accroître les connaissances sur les relations fonctionnelles entre la glucosylation du DON et la résistance à la fusariose du blé et à fournir des gènes candidats appartenant à la famille de la UDP-glucosyltransférase inclure dans les processus de sélection du blé.

Fusarium head blight (FHB) caused by fungi of the Fusarium genus is a widespread disease of wheat and other small-grain cereal crops. The main causal agent of FHB, Fusarium graminearum, can produce mycotoxins mainly belonging to type B trichothecenes, such as seoxynivalenol (DON) that can negatively affect humans, animals and plants. They have a pathophysiological effect on humans and animals when consuming contaminated seeds. DON detoxification system could enhance the capability of tolerating the fungus attack and also to increase the quantitative resistance of the plant host against the pathogen, mainly through the conjugation of DON into DON-3-O-glucose (D3G), a reaction catalyzed by UDP-glucosyltransferases (UGTs). This project, through a translational biology approach between the model cereal species Brachypodium distachyon and Triticum aestivum (bread wheat) contributes to increase the knowledge concerning the functional relationship between DOM glucosylation and FHB resistance in wheat and provide candidate genes belonging to UDP-glucosyltransferase family to include in wheat selection processes.

Publications :

The Brachypodium distachyon UGT Bradi5gUGT03300 confers type II fusarium head blight resistance in wheat - Miriam Gatti & al., Plant Pathology, 2018