En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu DIM Astrea

DIM ASTREA, Agrosciences, Ecologie des Territoires, Alimentation

DIM ASTREA, Agrosciences, Ecologie des Territoires, Alimentation

5 Février 2010 - Séminaire "Les agricultures de firme et l'Asie"

Séminaire "Les agricultures de firme et l'Asie"
© Agrifirme
Le 5 février 2010 se tiendra le séminaire "Les agricultures de firme et l'Asie", de 09h00 à 13h00 au Centre de recherches politiques de Sciences Po-Salle Lavau, à Paris.
Le dernier rapport de la FAO fait état d’une aggravation de la situation alimentaire mondiale. La croissance démographique, l’urbanisation et la transition alimentaire figurent parmi les principaux déterminants de l’augmentation de la demande. Dès les années 1960, les pays du Sud, notamment ceux d’Asie, ont cherché à relever le défi alimentaire en développant de nouvelles pratiques agricoles plus intensives. Le constat du succès de la Révolution Verte pour les agricultures asiatiques est incontestable. L’autosuffisance alimentaire atteinte, un certain nombre de pays asiatiques sont devenus des acteurs majeurs du commerce international de produits agricoles. Mais on connaît aussi aujourd’hui les limites de la Révolution Verte, notamment sur le plan environnemental (raréfaction des ressources et pollution) et social (exode rural et appauvrissement). C’est dans ce contexte que l’on observe deux nouveaux phénomènes touchant les agricultures asiatiques: une financiarisation au travers des investissements des firmes et des Etats dans le foncier pour le développement de cultures destinées à l’alimentation et/ou à la production de biocarburants ; et, une capitalisation accentuée liée à la construction de nouvelles filières de production intégrant davantage les contraintes de l’industrie alimentaire et destinées exclusivement à l’exportation. Même s’ils restent apparemment limités et concernent les pays de manière inégale, ces phénomènes soulèvent trois questions :
  • Peut-on mieux caractériser et quantifier le développement d’une agriculture de « firme »?

  • Pour quelles raisons certains Etats asiatiques investissent dans le secteur agricole par delà leurs frontières ?

  • Quel impact sur des agricultures asiatiques encore aujourd’hui qualifiées de « familiales » ?

Peu d’études scientifiques ont a priori abordé ces questions. Tenter d’y apporter des éléments de réponse pose un défi conceptuel et méthodologique majeur. Il s’agit d’abord de construire un nouveau cadre analytique pour identifier non seulement de nouvelles formes d’agriculture mais également pour comprendre la co-existence des différentes formes, anciennes et nouvelles. Il est ensuite nécessaire de disposer d’un dispositif de collecte des données spécifique et original d’un point de vue des indicateurs.Ce séminaire se donne comme objectifs :
  • d’apporter des éléments factuels pour confirmer ce diagnostic des phénomènes nouveaux touchant les agricultures asiatiques et parmi eux le développement d’une agriculture de firme portée par des opérateurs non familiaux voire des fonds souverains;

  • de faire un premier point sur, d’une part, les études existantes qui peuvent apporter un éclairage supplémentaire, et d’autre part, les données disponibles ;

Plus largement, l’ambition de ce premier séminaire tient à la volonté de développer et capitaliser les connaissances autour de ce qu’il convient aujourd’hui d’appeler les « agricultures de firme » et plus particulièrement les formes d’exercice, d’organisation et de gestion du métier d’agriculteur qui y sont associées. Largement ouvert à la communauté scientifique (chercheurs confirmés et étudiants), il fera également une large place aux acteurs de la finance, de la profession agricole et de la presse agricole.

Il repose sur la mise en place d’un collectif de jeunes chercheurs ayant pour ambition d’identifier et de caractériser les formes d’organisations sociales et économiques associées à l’agriculture de « firme ».

Lieu de manifestation :

Centre de recherches politiques de Sciences Po-Salle Lavau

98, rue de l’Université

75007 PARIS

> Télécharger le programme